fbpx

Cette sensation de poignard qui part du bas du dos jusqu’au bout des orteils… les engourdissements et tout le gros kit inconfortable, vous connaissez?

Il s’agit d’une douleur sur le trajet du nerf sciatique. La douleur peut être à droite ou à gauche car, à votre grande surprise, nous en avons une paire de branches! Il est un peu moins fréquent d’avoir les 2 côtés en souffrance en même temps, fiou!

🔥 La douleur qui circule depuis la fesse jusqu’à l’arrière de la cuisse, le mollet ou le pied est telle, que le soulagement est rapidement nécessaire pour reprendre une activité normale. Pour vous faire un petit résumé de bio du corps…  c’est le nerf le plus long et large. C’est en fait son inflammation qui est à l’origine de la douleur. Chacun de nos deux nerfs sciatiques est relié à la colonne vertébrale, au niveau du sacrum (juste au-dessus du coccyx).

Quelques recommandations de votre masso en cas de souffrance, lorsque vous vous imaginez le pire 😛

  • Évitez de vous pencher vers l’avant et de vous redresser plusieurs fois inutilement;
  • Étirez-vous en vous suspendant: accrochez vos mains à une barre en hauteur et laissez votre poids procédez naturellement à l’étirement de votre colonne;
  • Ne cessez pas toute activité. Il vaut mieux bouger que de ne rien faire. Ne restez donc pas au lit plus de 24h, tsé c’est évident;
  • Contentez-vous de quelques exercices légers tels que la marche et la natation;
  • Vous pouvez procéder à un auto-massage en plaçant deux balles de tennis dans un bas long que vous aurez noué. Placez les balles entre le bas de votre dos et un mur de façon à ce qu’elles exercent une pression sur la zone sensible. Détendez progressivement votre dos pour que, naturellement, les balles appuient sur les muscles spasmés. Déplacez les balles vers les fesses et répétez la

Autres recommandations au quotidien pour prévenir la douleur

  • Contrôlez régulièrement votre posture afin de conserver le dos droit;
  • Pensez à vous dégourdir les jambes de temps à autre si vous restez longtemps assis;
  • Évitez les sièges/bancs trop profonds;
  • En cas d’effort de soulèvement, fléchissez les genoux et soulevez en poussant sur les jambes (comme un squat);
  • Évitez de porter des talons hauts régulièrement.

Voici un bref étirement rapide pour vous aider:


 Maintenir 3×30 secondes 

Postures de sommeil en bref

💡 Règle d’or 💡 Vous devez être à l’écoute de votre corps.

Sur le côté

Placez un oreiller entre vos jambes, pour un plus grand confort. Si le fait d’avoir les jambes entièrement allongées ne vous est pas confortable, vous pouvez fléchir les genoux à un angle de 90 degrés, pour maintenir une position neutre. Dormir sur le côté gauche est recommandé si votre mal de dos est lié à la grossesse. C’est le côté approprié pour améliorer la digestion et cela fait augmenter le flux sanguin vers le fœtus et réduit le risque de brûlures d’estomac.

Sur le dos 

Ne croisez pas vos jambes, par exemple au niveau des chevilles ou des genoux. Réduisez l’effet de la gravité: misez sur du soutien tel qu’un oreiller ou une serviette roulée au niveau des courbes anatomiques (bas du dos et sous les genoux); votre position de sommeil créera encore moins de pression. Vos bras devraient idéalement être alignés parallèlement à votre torse (position du soldat), plutôt que de se trouver au-dessus de votre tête.

La position sur le dos a aussi d’autres avantages. Par exemple, elle réduit les risques de reflux acide, de régurgitation et de hoquet. En outre, les femmes qui s’inquiètent de rider au niveau du visage et du cou préféreront cette position.

Les pires positions de sommeil (pour le dos en général)

Dormir sur le côté avec une jambe plus haute que l’autre (ou même surélevée par rapport à l’autre). Raison: cette position est susceptible d’accentuer la pression sur la région pelvienne et, donc, d’accentuer la douleur au bas du dos.

Dormir sur le ventre avec le visage tourné sur le côté. Dans cette position, les muscles et tissus spinaux (du centre du dos) sont mal soutenus. Dans le fond, vos vertèbres cervicales subissent un étirement excessif, du côté droit ou du côté gauche (car il vous faut maintenir une respiration normale), ce qui se traduit par encore plus de stress sur la colonne vertébrale. Cela peut aussi accroître le risque de fourmillements ou d’engourdissements.

🤝 J’espère vous avoir aider au meilleur de mes connaissances avec cet article. Sachez que les douleurs aux nerfs sciatiques n’hypothèquent pas pour la vie, on peut s’en sortir et surtout,

PRÉVENIR!

💆 Wendy votre masso.

 

 

© Créé par Wendy Bourgoin | Mis à jour en Juin 2020